Comment soulager une crise d’asthme ?

On respire 23 000 fois par jour sans s’en rendre compte. Imaginez que respirer devienne un calvaire. En Suisse, jusqu’à 15% des enfants et 7% des adultes souffrent d’asthme. L’asthme est une maladie secondaire inflammatoire associée à une hypersensibilité et à des crises de rétrécissement des voies respiratoires. Des crises qui, plus ou moins graves, peuvent être évitées ou en tout cas maîtrisées. Voici les conseils de la Croix-Rouge suisse :

Soulager crise d'asthme

Quelles sont les origines des crises d’asthme ?

Dans la plupart des cas ce sont des allergènes présents dans notre environnement qui sont les déclencheurs de crises d’asthme. Ce type d’asthme dénommé asthme bronchique apparaît de manière variable chez les individus en fonction de leur degré de sensibilité aux acariens, à la poussière domestique, aux animaux, au pollen ou aux moisissures. Certains aliments ou médicaments (type aspirine et anti-inflammatoires non stéroïdiens) peuvent également provoquer des réactions asthmatiques avec des toux et des crises d’étouffement.

Physiologiquement cela se manifeste par un rétrécissement de la paroi des voies respiratoires qui, parce qu’elles sont irritées, vont gonfler. Ceci entraîne de facto une réduction du débit d’air inspiré et expiré.

Essentiellement présent chez les enfants, l’asthme peut se manifester à tout âge. Les crises peuvent survenir de manière spontanée avec un intervalle allant de quelques jours à quelques heures. On reconnaît une crise d’asthme à des difficultés respiratoires ou à une respiration sifflante.

Comment prévenir et soigner la crise d’asthme ?

Certains facteurs aggravants favorisent l’asthme comme que le tabagisme, l’urbanisation excessive ou la maladie chronique, mais dans l’ensemble, il existe des solutions simples qui relèvent du bon sens et qui permettent de réduire les risques de crise d’asthme. Voici quelques exemples :

  • Faites un sport d’endurance comme par exemple la natation, c’est idéal s’il ne fait pas trop froid ni trop chaud.
  • Pratiquez des exercices respiratoires visant notamment à renforcer le diaphragme. Pour cela, adressez-vous à un kinésithérapeute.
  • Faites des cures adaptées aux asthmatiques une fois par an.
  • Utilisez un purificateur et humidificateur d’air car un simple humidificateur ne suffit pas.
  • Evitez de fumer.
  • Perdez du poids si vous êtes en surcharge pondérale.
  • Évitez les allergènes en tout cas les environnements à risque.
  • Traitez rapidement toute maladie respiratoire débutante comme la bronchite, la grippe…

Que faire en cas de crise d’asthme grave ?

Quand une crise se manifeste, il faut réagir vite. La crise d’asthme qui se traduit par des spasmes musculaires de la paroi des voies aériennes se traite très rapidement avec un inhalateur ou des médicaments. Malheureusement il existe des situations où l’asthmatique n’accède pas assez rapidement à son inhalateur ou médicament, c’est à ce moment-là que vous devez lui venir en aide.

Si vous décelez des difficultés à respirer, à s’exprimer, accompagnées d’agitation ou d’angoisse et de toux sèche, alors vous êtes en effet en face d’une personne qui fait une crise d’asthme. Une crise d’asthme grave dure en moyenne plus de dix minutes et s’accompagne de sueurs et de cyanose (coloration bleue de la peau, le plus souvent au niveau des lèvres voire des extrémités).

  • Premier conseil à appliquer à toute situation d’urgence de la vie quotidienne, gardez votre calme et rassurez la victime.
  • Demandez à la personne de respirer lentement et profondément.
  • Demandez-lui si elle prend des médicaments, si oui facilitez l’auto-administration en lui cherchant ce dont elle a besoin.

S’il s’agit d’une première crise et que la personne ne dispose d’aucun médicament, placez-la dans la position qui facilite le plus sa respiration, ne lui donnez aucun médicament sans conseil d’un médecin et appelez son médecin traitant ou en cas d’absence, composez le 144 pour prévenir les secours.

Si la victime perd connaissance et cesse de respirer, composez immédiatement le numéro d’urgence 144 pour alerter les secours et effectuez les manœuvres habituelles en cas d’arrêt respiratoire. Evidemment la seule façon de bien effectuer ce type de gestes est d’avoir suivi une formation aux premiers secours.

Les solutions naturelles contre les crises d’asthme

Le traitement homéopathique est une solution de plus en plus utilisée. Il convient toutefois de conserver une certaine prudence et de continuer à prendre tout médicament prescrit par votre médecin, surtout pour traiter les crises d’asthme sévères. Rappelons que la prise d’homéopathie correspond à un traitement de fond, qui produit ses effets sur le long terme. Pour plus d’informations, consultez votre médecin traitant ou un spécialiste.

L’autre solution naturelle pour guérir les crises d’asthme est la phytothérapie. Cette approche permet de faciliter la respiration par la prise de plantes. Les plus connues pour traiter des crises d’asthme sont l’ortie, la racine de bryone, l’hysope qui désencombre les voies respiratoires ou encore l’huile de nigelle en inhalation. Le miel est l’un des plus anciens remèdes naturels pour l’asthme: accompagné d’huiles essentielles, il soulage les symptômes de l’asthme.

Les points à retenir pour soulager une crise d’asthme

  • Dans tous les cas ne pas allonger un malade qui présente une crise d’asthme.
  • Si les inhalations de broncho-dilatateurs (médicaments de l’asthmatique) sont inefficaces au bout de dix minutes, appelez le 144.
  • Tout asthmatique doit être suivi de manière régulière par son médecin traitant et avoir sur lui les médicaments prescrits.

Retrouvez les gestes de premiers secours de la CRS sur notre application pour smartphones entièrement gratuite. Vous y trouverez une marche à suivre pour toutes les situations d’urgence.