Que faire en cas de morsure ?

Bello, à l’instant si gentil, vous happe soudain le bras. Pendant une randonnée au Tessin, une vipère vous mord au mollet. Saurez-vous que faire dans de telles situations ? Nous vous informons de la conduite à tenir en cas de morsure.

© CRS, Remo Nägeli

Le contact avec l’animal, quel qu’il soit, expose à des morsures. En Suisse, les plus fréquentes sont le fait de chiens et de chats, beaucoup plus rarement de serpents. Les blessures ouvertes comportent un risque élevé de complications infectieuses, car la salive de l’animal est porteuse de germes pathogènes.

Comment traiter une morsure ?

  • Ne touchez la plaie qu’après avoir revêtu des gants, afin d’éviter la pénétration de germes.
  • Nettoyez la plaie avec de l’eau potable.
  • Retirez tout bijou de la partie du corps lésée si celle-ci enfle.
  • Appliquez un pansement propre.
  • Surélevez la partie du corps blessée.
  • Consultez un médecin le plus vite possible.

Morsures de serpents

En mordant, le serpent injecte dans le corps humain un venin qui peut induire des réactions locales comparables à celles causées par une piqûre d’insecte. Des troubles de la coagulation et une hémolyse (destruction des globules rouges) peuvent survenir. Quand il exerce son action sur le système nerveux, le venin peut provoquer une faiblesse musculaire, des paralysies et une insensibilité. En Suisse, les morsures de serpent n’ont heureusement que très rarement une issue fatale.

Comment traiter une morsure de serpent ?

  • Calmez la victime et accompagnez-la dans un endroit ombragé. Le choc et les états anxieux sont souvent plus dangereux qu’une intoxication.
  • Après une morsure de serpent, le patient doit aussi vite que possible s’allonger et se reposer. La pose d’un pansement permet de limiter la diffusion du venin. Si le pansement doit être serré, il ne doit pas comprimer la plaie et en aucun cas interrompre la circulation sanguine.
  • Attention : n’incisez pas la plaie ! Ne la sucez pas et ne la percez pas !
  • Désinfectez la morsure pour prévenir toute infection. Veillez à n’employer que des produits incolores afin de ne pas entraver l’examen ultérieur par le médecin.
  • Transportez la victime chez le médecin ou à l’hôpital. Tout effort physique devant être épargné à la victime, utilisez une civière ou, suivant les circonstances, alertez la Rega.
  • Informez le médecin aussi précisément que possible du lieu et du moment de l’accident et décrivez de façon exacte le serpent. Rendez compte des premiers secours que vous avez apportés et des allergies existantes.

Comment se protéger des morsures de serpent ?

  • Portez des chaussures montantes et un pantalon.
  • Vérifiez que l’endroit où vous voulez pique-niquer est exempt de serpent.
  • Faites attention où vous mettez les mains.
  • Si vous dormez à la belle étoile, contrôlez qu’aucun serpent ne s’est introduit dans votre sac de couchage, dans vos chaussures ou sous vos vêtements.
  • Ne touchez pas un serpent.
  • Renouvellez régulièrement votre vaccin antitétanique.

Sauvetage et premiers secours

La Croix-Rouge est convaincue qu’il y a un héros dans chaque être humain et que nous devons tous être capables de prodiguer les premiers secours en cas d’urgence. En plus du cours de secourisme d’urgence, nous proposons donc de nombreux autres cours de secourisme.