Petit guide pour désinfecter facilement une blessure

Adulte ou enfant, une blessure arrive si vite ! Un léger accident expose nos cellules à de nombreux microbes, c’est pourquoi il est essentiel de traiter rapidement une plaie. Un soin adapté accélère la cicatrisation et tue les microbes sans abîmer la peau. Découvrez nos conseils pour soigner convenablement vos blessures.

Enfant observant sa blessure

 

1.   Lavez-vous soigneusement les mains

Il est important de se laver soigneusement les mains avant de toucher la plaie : la plus petite brèche dans la barrière cutanée est une porte d’entrée pour les bactéries.

2.   Retirez les corps étrangers

Si la plaie contient des corps étrangers (cailloux, terre, sable), munissez-vous d’une pince à épiler pour les retirer. Veillez à désinfecter cette dernière à l’alcool dilué à 60 ou 70°. Ce type d’alcool, plus efficace que celui dilué à 90°, pénètre mieux la paroi des bactéries et les détruit donc plus facilement.

3.   Rincez et nettoyez la plaie

Le rinçage de la plaie doit toujours se faire à l’eau claire. Nettoyez ensuite ses contours à l’aide d’un savon doux, de préférence sans parfum.

Un léger accident expose nos cellules à de nombreux microbes, c’est pourquoi il est essentiel de traiter rapidement une plaie.

4.   Choisissez votre antiseptique

Un antiseptique judicieusement choisi permet d’empêcher les microbes de se développer sans pour autant abîmer nos cellules corporelles. Certains produits, tels que l’alcool ou la bétadine non diluée, sont toxiques pour les cellules et retardent ainsi le processus de cicatrisation. Tous les produits agressifs pour la peau sont donc à proscrire.

A l’inverse, certains produits tel que l’éosine ou le mercurochrome, ne sont pas nocifs pour les cellules de notre organisme, mais ne s’avèrent pas assez puissants pour tuer les microbes. Ces antiseptiques servent donc surtout à tanner la périphérie de la plaie. L’idéal est de de choisir les antiseptiques en fonction du type de plaie à soigner :

Pour une plaie fermée (ongle incarné, écharde)

Optez pour un antiseptique à forte concentration en alcool, il pénétrera plus facilement la couche superficielle de la peau.

Pour une plaie ouverte ou une éraflure

Choisissez un antiseptique sans alcool pour ne pas provoquer de douleurs. Si la plaie contient des corps étrangers, utilisez de préférence une solution antiseptique moussante avant d’appliquer un antiseptique plus puissant.

Dans tous les cas, évitez les antiseptiques qui colorent la peau (dérivés iodés) puisque ces derniers masquent l’évolution de la blessure.

5.   Appliquez un pansement

Une fois la plaie désinfectée, il est important d’appliquer un pansement sur cette dernière. Il servira à protéger la blessure des frictions, absorbera les éventuels suintements et permettra une cicatrisation à l’abri des bactéries.

Les gestes à éviter

  • n’utilisez jamais de coton : il laisse des fibres sur la plaie
  • ne frottez pas la plaie, mais tamponnez-la délicatement
  • sur la blessure, n’utilisez pas d’alcool : ce dernier est vivement douloureux, et il ralentit également le processus de cicatrisation en détruisant les cellules cutanées.

N’hésitez pas à contacter la Croix-Rouge suisse pour vous former aux soins des blessures légères (égratignures, petites brûlures, piqûres de tiques…) et aux gestes des premiers secours.