Que faire en cas de saignement de nez ?

Le saignement du nez (ou «épistaxis») survient généralement de manière spontanée ou après un traumatisme direct sur le nez. C’est un mal fréquent qui peut avoir des origines bien différentes (choc, éternuement, air sec, rhume…) mais qui peut être soigné par quelques gestes simples. Dans 90% des cas il est bénin.

Réagir de manière efficace en cas de saignement de nez

Se procurer un mouchoir

Avant tout, n’introduisez rien dans le nez (mouchoir, coton tige…). Si vous avez un mouchoir à disposition, mouchez-vous très doucement pour faire sortir les plus gros caillots de sang et pour éviter de salir vos vêtements.

Femme saignant du nez

Adopter les bons gestes anti saignement

La première chose à faire est d’appuyer avec son doigt sur la narine qui saigne. Placez votre pouce et votre index juste sous la partie osseuse du nez, puis pincez les narines. Penchez la tête en avant et respirez par la bouche pendant 10 minutes. Il est important de respecter cette durée et de ne pas interrompre la pression exercée par les doigts sur le nez (même pour vérifier si le saignement a cessé), car le temps normal de coagulation est d’au moins 7 minutes. Durant cette période, il est conseillé de s’assoir confortablement pour éviter au maximum de bouger.

Dans 90% des cas, le saignement de nez n’est pas dangereux.

Réduire le saignement de nez avec de la glace

Il est également possible d’appliquer de la glace au-dessus du nez afin de resserrer les vaisseaux sanguins: sous l’effet du froid, les saignements sont réduits.

Et après ?

Une fois le saignement de nez terminé, il est recommandé de ne pas se moucher dans les heures qui suivent pour favoriser la coagulation. Evitez également de vous frotter le nez ou de nettoyer vos narines.

Si malgré tout, le saignement reprend, consultez un médecin ou les urgences (numéro international d’urgence: composez le 112 / Ambulance: composez le 144).