Les blessures les plus courantes en gymnastique

Une mauvaise chute en gymnastique, ça arrive ! Les blessures sont le lot de tout athlète. L’essentiel est de savoir prévenir les risques et de soigner les blessures les plus courantes. Voici quelques conseils simples pour être prêt en toutes circonstances.

Les blessures auxquelles doivent faire face les gymnastes

La gymnastique est l’un des sports les plus complets qu’il soit. Elle met en action tout le corps, de la tête aux orteils en passant par les abdominaux, les jambes, les bras, le dos ou encore les épaules. Encore faut-il ne pas se blesser.

Entraîneurs, athlètes et parents de gymnastes devraient être en mesure de prévenir et traiter les accidents de gymnastique. Il existe deux types de blessures :

  • La blessure aiguë : elle se passe sous vos yeux, en direct, suite à une mauvaise réception, chute ou glissade (entorse, fracture, dislocation, déchirure des ligaments ou musculaire, étirement musculaire).
  • Les blessures chroniques : elles apparaissent avec le temps et résultent d’une activité poussée voire excessive (périostose, tendinite, douleurs articulaires).

Les parties du corps les plus exposées aux blessures

Lors de la pratique de la gymnastique, les chocs sur les agrès et les réceptions brutales sur les tapis ne sont pas rares. Les articulations sont mises à rude épreuve. Les blessures graves comme les fractures restent exceptionnelles. Un bon échauffement articulaire et un étirement en fin d’entraînement réduisent grandement les risques. La majorité des traumatismes répertoriés sont des entorses. Les fractures du poignet, de l’avant-bras, du tibia sont pour la plupart des fractures de fatigue. Des séances trop nombreuses entraînant la répétition d’un même mouvement en sont la cause.

Les parties du corps les plus sensibles sont :

  • Genou
  • Cheville
  • Poignet et avant-bras
  • Coude
  • Doigts et orteils
  • Tibia
  • Os
  • Muscles

Comment éviter les blessures en gymnastique

Les règles s’apparentent à du bon sens et s’appliquent à tous les sports :

  • Toujours commencer la séance par un échauffement musculaire
  • Reprendre doucement la gymnastique après une période d’arrêt
  • S’étirer en début et fin de séance
  • S’hydrater avant, pendant et après l’effort
  • Permettre aux muscles de se reposer en répartissant les entrainements sur la semaine
  • Adapter son alimentation

Comment soigner efficacement une blessure

Première étape : immédiatement après l’accident, stopper toute activité sportive. Ne pas s’étirer ou forcer pour ne pas aggraver la blessure.

Seconde étape : diminuer la douleur, réduire l’inflammation et limiter l’hémorragie en appliquant du froid (glace ou aérosol). Attention au contact direct avec la peau. Enrouler les glaçons dans une serviette et refroidir la zone douloureuse pendant 10 à 15 minutes maximum.

Troisième étape : compresser et surélever. Compresser à l’aide d’une bande de contention, tout autour de l’articulation ou du muscle pour éviter les mouvements et réduire des lésions internes. Ne pas serrer trop fort pour ne pas couper la circulation sanguine.

Et après ?

Ne présumez pas de vos forces ! Prenez du repos. L’immobilisation est essentielle pour une guérison pleine et durable. Si vous suivez nos conseils, vous devriez sentir une amélioration dès 72 heures.

En cas de douleur trop intense, de gonflement persistant du membre ou d’une ecchymose qui ne se résorbe pas, n’attendez pas, consultez un médecin. Réalisez un examen clinique et un bilan radiographique si nécessaire.

En cas d’urgence, contactez une ambulance en composant le 144.

Bon à savoir : l’Alliance suisse des samaritains vous propose des formations aux premiers secours ; Vous trouverez des informations complémentaires sur www.samaritains.ch