Tout savoir sur la stimulation basale

La stimulation basale est une forme de communication à travers les sens. Elle permet d’aider les personnes en situation de grande dépendance à se découvrir elles-mêmes et à mieux comprendre leur environnement. Zoom sur ce concept élaboré il n’y a pas si longtemps…

Qu’est-ce que la stimulation basale ?

Créée dans les années 1990 par Andreas Fröhlich, un professeur allemand en pédagogie spécialisée, la stimulation basale permet de venir en aide aux personnes souffrant d’un handicap. La démarche d’Andreas Fröhlich, basée sur des connaissances psychologiques et neurologiques du développement de l’être humain, permet aux personnes souffrantes de maîtriser leurs aptitudes liées à la perception, à la communication et au mouvement.

A qui est-elle destinée ?

Si à l’origine la stimulation basale a été pensée et élaborée pour des enfants polyhandicapés, cette approche est utilisée aujourd’hui pour toute personne (enfant, adolescent, adulte) dont le degré d’autonomie est restreint. Il s’agit par exemple de personnes autistes, âgées, souffrant de la maladie d’Alzheimer, ou encore de personnes présentant des troubles envahissants du développement (TED).

Ces personnes dépendantes sont presque toutes confrontées à des limitations dans tous les domaines du développement : difficultés en termes de mouvement, de perception, d’apprentissage linguistique ou encore de communication.

La stimulation basale permet de développer les aptitudes des personnes dépendantes.

Concrètement, ça donne quoi ?

La stimulation basale peut se pratiquer à la maison ou en établissement médico-social, où la personne souffrante peut:

  • apprendre à se découvrir elle-même ainsi que son environnement
  • exprimer ses motivations
  • élaborer des projets en équipe
  • s’adonner à des activités fondamentales dans le domaine de la perception, du mouvement et de la communication. Il s’agit par exemple de proposer de respirer différentes odeurs du quotidien pour développer la respiration et entraîner la mémoire olfactive.

Pour les personnes lourdement handicapées, de nombreuses activités quotidiennes sont prises en charge par les parents ou le personnel d’accompagnement: le transport, l’alimentation, ou encore la toilette. Lors de cette dernière, il est par exemple conseillé d’envelopper une serviette mouillée autour du corps, à travers laquelle on fera s’écouler l’eau. Cette technique permet de ressentir son enveloppe corporelle, et procure un sentiment de sécurité physique et psychique. L’utilisation de matériaux différents (gant, gel douche liquide, savon de Marseille) pour la toilette est également importante pour développer la perception des sens.

Vous souhaitez vous initier à la stimulation basale ? N’hésitez pas à contacter la Croix-Rouge suisse qui dispense des cours pour les proches aidants et le personnel soignant.