Petits exercices pour entraîner sa mémoire

Vous cherchez vos lunettes ou vos clés plusieurs fois par semaine, vous oubliez régulièrement le prénom de certaines personnes… ? Votre mémoire vous joue des tours ! Fort heureusement, grâce à des exercices simples, il est possible de développer sa mémoire. Voyons ensemble comment lutter au quotidien contre les trous de mémoire et quels sont les trucs et astuces qui peuvent vous aider.
Perte de mémoire

Il existe une multitude de sites web, applications mobiles et jeux qui proposent, de façon amusante, d’exercer votre mémoire. Tous ont un intérêt et une efficacité certaine. Néanmoins une certitude domine, il n’y a pas de méthode universelle. Que vous souhaitiez entraîner votre mémoire des noms, votre mémoire visuelle, culturelle ou du langage, le mieux est encore trouver une méthode qui vous est propre.

Quelle mémoire possédez-vous ?

Chaque être humain naît avec des capacités de perceptions et de mémorisation qui lui sont spécifiques. Il est convenu que notre mémoire se divise en trois grandes catégories. La mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.

La mémoire sensorielle

Elle vous permet de conserver un élément en mémoire entre 200 millisecondes et trois secondes. Ici ce sont nos sens qui sont utilisés. La vue, l’ouïe, le toucher et l’odorat dans une moindre mesure. Les organes des sens transmettent des informations à certaines zones cérébrales où elles sont ensuite analysées très brièvement. C’est ainsi qu’il est possible de se souvenir de ce que l’on a vu, touché, dit, mangé, entendu, etc.

  • La mémoire visuelle. Vous enregistrez des informations grâce à vos yeux. Privilégiez des sources d’information issues d’images plutôt que de sons. Mettez des couleurs vives sur les choses que vous devez retenir car votre cerveau se souviendra de ces données en réalisant une « photographie » de ce que vous avez vu.
  • La mémoire auditive. Vous préférez écouter que de prendre des notes. Privilégiez les sources d’information sonores. N’hésitez pas à parler, réviser, ou prioriser vos actions à voix haute. N’ayez pas peur de les répéter plusieurs fois pour bien les graver dans votre mémoire.
  • La mémoire kinesthésique. Si vous ne vous reconnaissez pas dans les exemples précités, alors vous avez certainement une mémoire motrice. Vous avez donc besoin de toucher pour mémoriser. Pour bien mémoriser vous devez vous projeter dans l’action. Notre conseil : prenez des notes de ce que vous jugez intéressant, et réécrivez ce qui vous semble important.

La mémoire à court terme, autrement appelée la « mémoire du travail »

Cette catégorie va permettre à votre esprit de retenir des informations durant la réalisation de tâches précises. C’est clairement ce système qui nous fait défaut lorsque l’on égare nos clés. Votre cerveau traite les informations pour les stocker ensuite, et c’est à ce moment que ces informations sont égarées ou écrasées par d’autres informations. Vous ne savez plus où vous avez posé les clés mais vous connaissez pertinemment les endroits où elles ne sont pas.

La mémoire à long terme

C’est là que sont stockés nos savoirs, nos connaissances acquises au fil du temps. Ces éléments dits déclaratifs sont réactivés avec les sens, tels que le toucher, l’ouïe, la vue ou le goût. Vos souvenirs de vacances par exemple… La répétition permet d’encoder profondément une information dans cette partie spécifique du cerveau. Vous allez enregistrer de manière durable une information lorsque vous allez répéter mentalement l’information à apprendre. L’autre technique consiste à associer l’information nouvelle à une autre déjà connue.

Les exercices à réaliser

A n’importe quel moment de la journée vous pouvez exercer votre mémoire.

  • Apprenez des poèmes, des chansons, des histoires drôles et essayez de vous en souvenir le lendemain.
  • Rappelez-vous de ce que vous avez mangé la veille.
  • Concentrez-vous sur votre respiration pendant 40 secondes pour éliminer le stress et revenir à un état émotionnel neutre.
  • Ecoutez de la musique, un titre ou deux pendant la pause pour aiguiser votre attention.
  • Comptez dans votre tête, faites des multiplications, additions et divisions, idéal lorsque vous faites du vélo, une marche en forêt ou de la musculation.
  • Prenez-votre temps, déjeunez tranquillement, planifiez soigneusement votre journée, pensez à ce que vous faites calmement, à chaque instant afin de stimuler vos sens et d’optimiser votre énergie.
  • Répétez 7 fois une information pour la retenir, en tout cas si vous avez une mémoire auditive.
  • Privilégiez un crayon ou un stylo plutôt qu’un bloc note numérique (idéal pour les personnes qui disposent d’une mémoire kinesthésique).

Les jeux qui stimulent la mémoire

  • Les jeux de mémoire
  • Les mots croisés
  • Le Scrabble
  • Les jeux de cartes comme le tarot ou le bridge
  • Le sudoku
  • Les anagrammes
  • Les charades
  • Les jeux « trouver le bon mot », « trouver l’intrus » ou « mots-mêlés »
  • Les exercices de géographie

Nos conseils au quotidien

En somme, le meilleur moyen d’entraîner sa mémoire est de vivre le plus pleinement possible. Plus vous ferez de rencontres, plus vous serez confronté à de nouvelles expériences, plus vous structurerez votre cerveau pour développer de nouvelles capacités cognitives.

Ayez une alimentation équilibrée et variée !

Votre corps et votre cerveau ont besoin d’une nourriture saine et équilibrée qui leur apporte tous les nutriments nécessaires à un bon fonctionnement.

Ayez une activité physique régulière !

Lorsque vous faites du sport, votre cerveau secrète des endomorphines pendant et après l’effort, et stimule le volume sanguin. Celui-ci irrigue les cellules grises et favorise une meilleure nutrition des neurones, ce qui permet d’en générer d’autres.

Privilégiez les escaliers plutôt que l’ascenseur, faites une marche de 15 minutes à la pause déjeuner, voilà autant de petits conseils applicables au bureau.

Dormez suffisamment et faites des siestes !

La nuit le cerveau classe et trie les souvenirs de la journée. Durant la phase de sommeil lent votre cerveau archive les faits et connaissances. Durant la phase de sommeil paradoxal, lors des rêves, votre cerveau assimile les gestes de la journée. Ne négligez pas les heures de sommeil avant minuit qui sont extrêmement réparatrice pour le corps et l’esprit.

Lisez !

Choisissez un sujet qui vous passionne et tentez de retenir un maximum d’éléments-clés. La lecture fait travailler vos neurones, elle entretient et améliore vos capacités à bien mémoriser.

Bon à savoir : vous accompagnez des personnes âgées au quotidien ? Les plus de 65 ans sont souvent exposés aux troubles de la mémoire. Apprenez, à travers les formations de la Croix-Rouge suisse, à aider les personnes âgées, et notamment à entraîner leur mémoire en pratiquant quelques exercices simples.