Les gestes adéquats pour soigner un proche âgé

L’un de vos proches est dépendant et vous souhaitez l’accompagner au quotidien ? La Croix-Rouge suisse vous aide à vous familiariser avec les soins et les bons gestes à adopter.

Femme âgée prenant soin de ses fleurs

Favoriser la mobilité

Lorsqu’une personne est alitée ou maintenue dans la même position pendant longtemps, ses articulations et muscles la font souffrir sous l’effet de la contraction. Invitez-la à réaliser elle-même, le plus souvent possible, des exercices physiques et gestes du quotidien qui favoriseront sa mobilité : préparer un repas, sortir du lit… Si elle est toujours alitée, demandez conseil au médecin traitant. Il pourra indiquer des exercices à effectuer.

Appuyez-vous également sur des objets et produits conçus pour faciliter le quotidien de votre proche : déambulateur, siège de bain, surélévateur de toilettes…

Lutter contre la chute

La baisse de la vue, les effets secondaires de certains médicaments ou encore un logement inadapté ont tendance à favoriser la chute chez les personnes âgées. Avec l’âge, le corps est fragilisé et chaque chute représente un réel danger pour votre proche.

Pour les éviter et protéger votre proche, vous pouvez réaménager et sécuriser son logement facilement, en poussant par exemple certains meubles pour favoriser les passages, installant des barres d’appui notamment dans les salles d’eau, cachant les câbles apparents et en ôtant les tapis.

En cas de chute, effectuez les gestes de premiers secours, que vous pouvez maîtriser en participant aux cours dispensés par la Croix-Rouge suisse. Pour plus de sécurité, nous mettons aussi à la disposition de vos proches des montres-alarmes, telles que l’Alarme Croix-Rouge. Équipées d’un bouton, elles permettent à la personne de contacter très facilement les secours.

Protéger le dos

Ménagez au maximum votre dos : celui-ci va être fortement sollicité, notamment lorsque vous aiderez votre proche à se lever et à marcher. N’hésitez pas à demander conseil aux professionnels chargés des soins à domicile. Vous pouvez aussi vous appuyer sur les cours de la Croix-Rouge suisse dédiés à cet effet.

Proche aidant, pensez à ménager votre dos car celui-ci est très sollicité lorsque l’on aide une personne dépendante.

Aide à l’habillage et au déshabillage

Vous parviendrez plus facilement à habiller et déshabiller une personne dépendante en choisissant avec elle des vêtements adaptés. Il existe des tenues à la fois esthétiques (il est important de respecter les goûts vestimentaires de votre proche), confortables et pratiques à défaire. Le plus souvent, ces vêtements disposent de fermetures judicieusement placées pour permettre à la personne d’être habillée sans avoir à beaucoup bouger. Prenez le temps de l’aider à s’habiller et veillez à ce qu’elle soit bien assise avant de démarrer.

Aide à la toilette

Aider un proche dépendant implique de faire preuve de tact et de patience. Il n’est pas forcément facile pour lui d’accepter de se faire aider par quelqu’un durant de tels moments intimes. Nous vous invitons à favoriser son indépendance en l’aidant à effectuer sa toilette, et non en réalisant les gestes à sa place.

Par ailleurs, la notion de propreté est propre à chacun. Communiquer avec votre proche vous aidera à cerner ses attentes, réticences, et, si besoin, de lui expliquer l’importance de la toilette pour son bien-être et sa santé.

Alimentation

Accompagner une personne dépendante lors des repas peut s’avérer extrêmement difficile, en particulier lors d’un manque chronique d’appétit ou si des difficultés à mâcher surviennent. Pour lui redonner le goût des aliments, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • inviter autour d’un repas des amis fortement appréciés
  • préparer de nouvelles recettes en les présentant de façon harmonieuse
  • partager des moments de préparation culinaire avant la dégustation

Si vous ne parvenez pas à faire manger de grandes quantités à votre proche, inutile de le forcer. Offrez-lui plutôt plusieurs fois par jour, de petites collations à haute valeur nutritive.

Enfin, en ce qui concerne l’hydratation, invitez votre proche à boire entre 1 et 1,5 litre d’eau par jour afin qu’il ne s’expose pas à des risques de déshydratation.