Trouver de la joie au quotidien en prenant soin de nos aînés

Comme de nombreuses personnes en Suisse, vous vous occupez très régulièrement, voire quotidiennement, d’un proche âgé qui perd peu à peu de son autonomie. Un parent, un oncle ou une tante… cela vous fait plaisir de l’accompagner et de lui être utile; vous ressentez d’ailleurs que votre proche vous en est très reconnaissant. Mais il arrive aussi que certaines périodes soient plus délicates que d’autres: oui, quelques fois, vous baissez les bras et vous êtes prêt à tout abandonner ! Que faire dans ce cas, et comment réussir à retrouver la joie d’aider une personne âgée à laquelle vous tenez tant ?

Prendre soin de ses aînés

Programmer des activités régulièrement

Selon l’état de santé de votre proche, ses envies et les vôtres, vous pouvez organiser des sorties et activités à pratiquer ensemble. Quelques fois, lorsque l’on s’occupe de l’entretien du logement de son proche, de sa toilette ou encore de ses repas, on oublie presque de prévoir des activités.

Qu’elles soient calmes, un peu plus physiques, de plein air, ludiques ou créatives, les activités vous aident à passer du bon temps avec votre parent, vous rapprochent, et ont un impact direct sur sa santé physique et mentale.

Ainsi, n’hésitez pas à organiser une promenade, la visite d’un parc botanique, à pratiquer le dessin, à écouter de la musique, à jouer à un jeu de société ou encore à regarder des photos de famille ensemble. Le quotidien de votre proche n’en sera que plus égayé, et il s’agit également d’une bonne manière pour vous de rester motivé.

Vous souvenir que votre geste est utile et beau

En aidant l’un de vos proches âgés chaque jour, vous accomplissez une très belle mission, bien qu’elle ne soit pas évidente.

Plusieurs autres cultures partagent cette même vision, et placent d’ailleurs au premier rang les aînés: aimés et respectés par tous, les anciens sont le symbole de la sagesse.

Rappelez-vous pourquoi vous avez accepté de lui venir en aide: vous aimez votre proche et vous souhaitez son bonheur. L’accompagner et embellir les dernières années de sa vie sont un magnifique cadeau que vous lui faites. Vous serez fier de vous et votre proche vous en sera très reconnaissant.

Savoir s’entourer et être soutenu psychologiquement

S’occuper d’un proche âgé et malade n’est pas de tout repos: il arrive que vous vous disputiez, que votre proche fasse une crise difficile à gérer, voire qu’il devienne agressif. Afin de bien comprendre sa maladie et les effets du vieillissement, et pour pouvoir correctement appréhender certaines situations complexes, vous entourer de personnes qui vivent la même chose est nécessaire. Des groupes de parole, des conférences et des conseils de professionnels de santé sont un excellent moyen de garder la tête froide. Ne vous en privez pas.

Prendre du temps pour soi avant tout

C’est connu, pour bien aider les autres, il faut avant tout prendre soin de soi, de sa santé physique et mentale.

Sans cela, vous serez plus facilement en proie aux doutes et à l’épuisement. Osez vous accorder des vacances, des activités et des moments rien que pour vous ou avec des personnes que vous appréciez. Personne ne vous en voudra, même pas votre proche âgé ! Au contraire, apprenez à déléguer certaines tâches lorsque cela devient important pour vous, par exemple à des professionnels (aide à domicile, auxiliaire de santé, accueil de jour, structure médicalisée…) ou à d’autres membres de votre entourage qui sont en mesure de prendre le relais. Bien souvent, la personne dépendante est heureuse d’échanger avec de nouveaux interlocuteurs, ce qui contribue à lutter contre son isolement.

La Croix-Rouge suisse, à travers ses formations pour les auxiliaires de santé CRS et pour les proches aidants vous aide à garder le moral à tout moment et à bien vous occuper de vos aînés. Trouvez dès à présent un cours près de chez vous !