Aider un proche atteint de la maladie d’Alzheimer à se rappeler des bons souvenirs

Bien que la maladie d’Alzheimer soit incurable et dégénérative, il est possible de freiner le processus en apportant au patient une prise en charge globale. Outre l’accompagnement médical, elle s’appuie sur la présence des proches et leur capacité à stimuler la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Aider un proche Alzheimer à se rappeler des bons souvenirs

Même s’il n’est pas toujours évident de faire face à la maladie, il est encore possible à certains stades de maintenir une vie presque normale, composée de voyages, sorties et moments de joie. Il conviendra d’opter pour des activités adaptées au degré de maladie du patient, de façon à ne pas le frustrer ou le mettre en situation d’échec.

En tant que proche-aidant ou simple proche présent, n’hésitez pas à faire appel à des structures spécialisées dont l’offre en activités pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer est large. Vous pouvez également vous appuyer sur la Croix-Rouge suisse, qui prévoit des formations d’accompagnement des personnes malades et âgées dans votre canton. Enfin, vous êtes vous-même déjà en mesure d’apporter de l’aide à votre proche : voici quelques idées d’activités qui vous aideront à stimuler sa mémoire et à favoriser son bien-être.

Un cours de cuisine

Une alimentation de qualité favorise le ralentissement du processus. C’est le régime méditerranéen qui arrive en haut du podium et qui se veut le plus adapté aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Vous pouvez ainsi cuisiner des légumes, du poisson, utiliser de l’huile d’olive et passer un moment privilégié avec votre proche. Même s’il ne pourra pas assurer les parties les plus complexes (la découpe des aliments en morceaux, la cuisson…), votre proche peut toutefois manipuler de nombreux ustensiles, ce qui est favorable à sa motricité.

Des activités tout en images

Puzzles, albums photos, livres illustrés, jeux de cartes… Toutes les activités visuelles sont recommandées car elles favorisent la mémoire, la concentration et la compréhension.

Il peut s’agir d’effectuer des classements, de créer des associations d’images, de décrire des scènes, mais aussi de parcourir des souvenirs de famille… Il est simplement recommandé d’opter pour des images de grande taille dans la mesure du possible.

Des ateliers créatifs

Ils sont nombreux :

  • Musique et chant, à l’aide de percussions et d’instruments adaptés tels que les maracas, le tambourin, le triangle, les grelots ou encore le tube résonnant.
  • Activités de création manuelle : peinture, dessin, autocollants, tampons, sculptures, collages… elles offrent un moment de calme favorable à la concentration et à la communication non-verbale.

Des activités physiques

Une activité physique, même moindre, aide la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer à retrouver le calme, favorise sa concentration, sa motricité et sa confiance en soi. Il peut s’agir d’une promenade, d’étirements, de gym douce et de mouvements réalisés à l’aide de divers instruments adaptés : balle, cerceau, foulard… N’hésitez pas à miser sur du matériel coloré. De plus, comme le soleil synthétise la vitamine D, pratiquer une activité à l’extérieur dès que possible est une excellente idée pour améliorer les performances musculaires (et ainsi limiter les chutes) et diminuer le risque de démence. Pensez à utiliser une crème solaire adaptée pour protéger la peau.

Des jeux de lettres

Les mots croisés, le Scrabble ou encore les anagrammes sont eux aussi conseillés aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, notamment dans les premières années de la maladie. Si la personne rencontre des difficultés avec ce type de jeux, n’insistez pas et remplacez par une activité plus accessible, comme par exemple la lecture d’un magazine ou d’un livre que vous pourrez parcourir ensemble. Ainsi, elle ne sera pas découragée.

Des jeux de groupe

Toute activité en groupe est bénéfique. Il faut cependant veiller à ce que votre proche soit entouré de personnes patientes ou, si d’autres membres du groupe sont eux aussi atteints de la maladie d’Alzheimer, qu’ils partagent tous le même degré de maladie. En effet, la personne malade pourrait rapidement se sentir lésée ou découragée. Parlez-lui et encouragez-la sans chercher à trop la stimuler pour qu’elle puisse rester à l’aise à tout moment.

Nous espérons que ces idées d’activités vous aideront à prendre soin de votre proche. Ne cherchez pas à en faire trop, car la personne malade a surtout besoin de se sentir épaulée et aimée. N’oubliez pas de vous faire aider par des professionnels compétents qui pourront eux aussi vous donner des conseils. Si vous devez vous absenter et que vous ne pouvez être là pour votre proche, ne culpabilisez pas : la Croix-Rouge suisse peut organiser des visites au domicile de votre parent !