Les soins du cordon ombilical en 4 étapes

Le cordon ombilical permet au bébé de recevoir l’oxygène, les nutriments et les anticorps nécessaires à sa survie avant sa naissance. Même si le cordon est coupé à l’accouchement, il faut veiller à soigner minutieusement ce petit morceau d’organe pour éviter les infections.

Bébé endormi

Le cordon ombilical à la naissance

C’est au moment de la naissance que votre bébé respire pour la première fois. Après avoir coupé son cordon, la sage-femme place une gaze (tissu en coton) sur le petit bout de cordon restant. N’étant plus vascularisé, ce dernier va peu à peu se dessécher et noircir. Il finira par tomber au bout de 5 à 21 jours après la naissance. C’est pendant cette période que le cordon nécessitera toute votre attention: il vous faudra continuer à le soigner jusqu’à l’achèvement de sa cicatrisation. Pas de panique, les soins à apporter sont très simples à réaliser pour les parents et non douloureux pour votre bébé.

Les soins du cordon en 4 étapes

Soigner le cordon ombilical est important afin d’éviter que des bactéries nocives s’y infiltrent et provoquent des infections.

Gros plan d'un cordon ombilical

Comment procéder?

  1. Commencez toujours par vous laver les mains avant de toucher le cordon de votre bébé: sa faible quantité d’anticorps le rend vulnérable aux bactéries environnantes
  2. Nettoyez le morceau de cordon à l’aide d’une compresse stérile imbibée d’une solution physiologique (eau purifiée et chlorure de sodium)
  3. Appliquez ensuite de l’éosine, une solution antiseptiques aux propriétés asséchantes, et veillez à bien sécher le cordon, toujours à l’aide d’une compresse
  4. Deux méthodes s’offrent à vous au moment de remettre sa couche à bébé :
  • laisser le cordon à l’air libre en veillant à ce que la couche ne le recouvre pas (repliez la couche en-dessous du cordon)
  • envelopper le cordon dans une compresse avant de remettre la couche, toujours en la repliant

Cette méthode permet d’éviter les frottements entre la couche et le cordon, ainsi que la contamination de ce dernier par les selles ou l’urine.

Nous vous conseillons de procéder au nettoyage du cordon une à deux fois par jour tant qu’il n’est pas tombé et que le nombril n’est pas entièrement cicatrisé. Même s’il commence à se décoller, ne tirez pas sur le cordon; il tombera tout seul le moment venu. Un peu de sang peut apparaître lors de sa chute, ainsi que de petits morceaux de chair grumeleuse: rien d’anormal jusqu’ici.

Soigner le cordon ombilical permet d’éviter l’infiltration de bactéries nocives et les infections.

Quels sont les signes d’infection?

Avant et après la chute du cordon, les risques d’infections augmentent si vous constatez que:

  • le cordon ou le nombril empestent, enflent ou rougissent soudainement
  • du pus s’écoule en abondance

Lors de la chute du cordon, si les saignements persistent au-delà de quelques jours, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

Renseignez-vous également auprès de la Croix-Rouge suisse qui propose de nombreuses formations dédiées aux parents et à la préparation de l’arrivée d’un bébé.

Bon à savoir

Plutôt que de jeter le cordon ombilical à l’accouchement, faites une bonne action: effectuez un don de sang de cordon. Egalement appelé sang placentaire, ce dernier contient des cellules souches capables de produire les cellules les plus importantes de notre corps: les globules rouges transporteurs d’oxygène, les globules blancs luttant contre les infections, ou encore les plaquettes qui arrêtent les saignements.

Les cellules souches servent principalement à traiter des maladies sanguines comme les cancers, les leucémies et les lymphomes. Alors, faites le bon choix: c’est gratuit et ça peut sauver des vies!