La famille s’agrandit : quelles conséquences sur votre couple ?

Devenir parent est une expérience unique et merveilleuse… qui n’est toutefois pas toujours évidente à gérer. Avec l’arrivée d’un enfant s’accompagnent de nombreux bouleversements auxquels le couple n’avait pas forcément songé. Fort heureusement, profiter pleinement de votre nouvelle petite famille et continuer à préserver votre couple est tout à fait possible, avec un peu de méthode et une bonne dose de communication !

Famille avec enfant

Communiquer sans modération

Le dialogue est le fondement d’un couple qui dure. Dès la naissance de bébé, le couple éprouve plus de difficultés à dialoguer. Pour cause, les nuits courtes et le changement de rythme influent sur le moral des jeunes parents, ce qui crée naturellement un manque de communication.

Afin de conserver une bonne entente avec votre conjoint et de vous assurer que vous partagez toujours la même vision du présent et de l’avenir, nous vous invitons à discuter régulièrement ensemble.

Pour une communication efficace, il convient de trouver le bon moment et la bonne formulation. Quelques astuces pour y parvenir sereinement:

  • Octroyez-vous un moment chaque semaine pour faire le point sur votre couple, l’éducation de votre enfant, vos objectifs à court, moyen et long terme. Réservez-vous ce moment et organisez-le pour qu’il soit le plus convivial possible (un brunch que vous préparez ensemble, un repas en amoureux au restaurant, une promenade à l’extérieur…). Sortir de votre cadre de vie habituel et confier votre enfant à un proche ou à un babysitter est un bon moyen de vous retrouver et de profiter pleinement de cet instant. Vous serez également plus disposé à écouter l’autre et à communiquer en toute sérénité.
  • Pour les plus pressés, la méthode du 10/10 est également très intéressante: prenez 10 minutes pour écrire sur un papier ce que vous ressentez, ce dont vous avez besoin et ce qui vous chagrine. Après cela, passez les 10 minutes suivantes à échanger vos papiers avec votre conjoint et à faire le point oralement. Vous pouvez choisir de traiter un thème en particulier à l’occasion de cet exercice, et votre objectif sera de trouver un compromis à la fin du 10/10.
  • Vous trouvez qu’il est difficile de discuter avec votre conjoint, et vous craignez qu’il/elle puisse mal comprendre votre point de vue ? Tentez de formuler différemment vos requêtes. Ainsi, plutôt que de lui faire un reproche (« tu ne devrais pas faire cela ainsi »), commencez votre phrase par une tournure plus douce (« j’ai le sentiment que… », « je me sens mal à l’aise lorsque… »). Vous verrez que la communication peut être largement facilitée ainsi !

Se partager équitablement les tâches du quotidien

Lorsque vous n’étiez que deux, la question des tâches du quotidien ne se posait pas. Vous aviez trouvé votre équilibre. Depuis l’arrivée de votre nouveau-né, la réponse n’est plus aussi évidente… Si certains couples trouvent immédiatement leurs marques, d’autres souffrent de conflits qui proviennent des tâches quotidiennes : l’un a l’impression d’en faire plus que l’autre, et l’agacement s’installe…

Afin d’éviter cela, une technique consiste à créer un tableau des tâches quotidiennes. Faire les courses, le ménage, préparer les repas… et si vous listiez simplement toutes vos missions et que vous vous les partagiez équitablement ?

Vous pouvez par ailleurs en faire de même avec les tâches relatives à votre bébé : le bain, les biberons de la nuit, les jeux… Cela permet d’apporter plus d’harmonie au sein du foyer car il arrive que le papa ne parvienne pas immédiatement à trouver ses marques face à une maman et à un bébé qui sont intimement liés depuis plusieurs mois déjà.

1, 2, 3 : sortez !

Vous appréciez votre nouvelle vie à trois, à tel point que vous faites tout en famille ? C’est très bien, mais n’oubliez pas de préserver votre couple ! Quelques mois après la naissance, supprimez les parenthèses que vous aviez pu créer autour de votre couple et de son intimité.

Confier votre enfant à un proche ou à un professionnel de la garde d’enfant de manière occasionnelle peut vous paraître insurmontable, et c’est tout à fait normal ! Concentrez-vous sur la recherche d’une personne de confiance (la Croix-Rouge suisse peut vous proposer une liste de babysitters formés près de chez vous dans le cas où vos proches seraient indisponibles), et, une fois ce premier cap passé, autorisez-vous à sortir avec votre conjoint uniquement. Prenez le temps de vous habituer à cela, à votre rythme. Vous pouvez par exemple organiser une sortie tous les deux mois, puis une par mois, et enfin une par semaine… à votre guise ! Il n’y a pas de règles, l’important est d’être en accord avec vos envies et sentiments ; il en va de même pour votre partenaire.

Petit à petit, vous aurez plaisir à passer du temps avec votre conjoint et à redécouvrir sa personnalité sous un nouveau jour.

N’hésitez pas à surprendre votre partenaire de 1001 façons en lui déposant un petit mot doux près de sa brosse à dents, en lui offrant sa pâtisserie préférée, en lui organisant un repas surprise à la maison ou au restaurant… Votre imagination est votre meilleure alliée.

Souvenez-vous… de vous !

Fatigue, stress… vous avez le sentiment de ne pas réussir à accomplir toutes vos missions et, pire encore, malgré votre amour pour votre famille, vous songez quelques fois à tout laisser tomber ? Le doute est normal, mais il ne doit pas s’installer trop longtemps.

Lorsque plus rien ne va, prenez le temps de vous éloigner et de vous retrouver : une sortie avec vos amis, une promenade en forêt, une journée au spa… accordez-vous un moment de détente et de calme. Il suffit le plus souvent de quelques heures de répit pour ressentir le manque de son conjoint et de son enfant, pour se souvenir que l’on désirait vraiment cette famille et qu’elle est très précieuse.

Soyez également moins dur avec vous-même : vous n’avez pas fait la vaisselle aujourd’hui ? Vous avez le sentiment de ne pas passer suffisamment de temps avec votre conjoint ? Tout n’est que partie remise ! Déculpabilisez : cela est tout à fait normal et vous devez prendre le temps de vous réorganiser. Quelques fois, faire appel à une aide externe peut s’avérer utile (femme de ménage, babysitter…).

Souvenez-vous de vos envies, de ce que vous avez construit avec votre partenaire et gardez à l’esprit que chaque couple traverse des moments particuliers, mais qu’ils ne sont jamais insurmontables. En cas de besoin, n’hésitez pas à consulter un spécialiste, seul ou avec votre conjoint. Il pourra vous aider à faire le point et à vous débarrasser de vos angoisses.

La Croix-Rouge suisse accueille également des couples au travers de formations : venez profiter de nos conseils et astuces pour accueillir votre premier enfant dans les meilleures conditions, tout en continuant à souder votre couple.