Mon enfant veut adopter un animal de compagnie, dois-je accepter ?

« J’aimerais un animal de compagnie ! »
Nombreux sont les enfants qui, arrivés à un certain âge, prononcent cette phrase que les parents redoutent tant. S’agit-il d’une simple passade ou, au contraire, votre enfant manifeste-t-il une envie profonde ? Comment le savoir et quelle attitude adopter ?


Enfant et animal de compagnie

Caprice ou désir profond ?

Avant de prendre une décision, il est important de comprendre les réelles motivations de votre enfant. S’agit-il d’un caprice car l’un de ses camarades a adopté un animal, ou s’agit-il d’une vraie demande qui permettrait à votre enfant de combler un manque ?

Vous le savez, un animal est un être vivant attachant, mais qui nécessite une attention toute particulière. Il peut devenir une contrainte, notamment lors d’un départ en vacances. Que vous soyez ouvert à l’idée d’adopter ou non un animal, le premier conseil que nous pouvons vous donner est de prendre le temps d’expliquer à votre enfant les avantages et inconvénients d’un animal de compagnie.

Interrogez ensuite votre enfant pour comprendre ses motivations. Cette demande apparaît souvent chez les enfants uniques, ou qui sont isolés à l’école. Si ce n’est pas le cas de votre enfant, demandez-lui si ses camarades ont eux aussi des animaux, afin d’identifier s’il s’agit d’une passade.

Adopter un animal : quels bénéfices pour l’enfant ?

Adopter un animal, quel qu’il soit, est dans tous les cas bénéfique pour l’enfant et pour le foyer dans son ensemble, dès que la décision est mûrement réfléchie. En effet, l’animal de compagnie favorise l’autonomie de l’enfant : il apprend ainsi à développer son sens des responsabilités. L’enfant doit prendre soin de son animal en accomplissant certains devoirs : nourrir son animal, jouer avec lui et lui donner de l’affection, veiller à son confort et à son hygiène, mais aussi découvrir et apprendre à faire face à des étapes naturelles de la vie (gestation, maladie, décès…).

L’enfant apprend alors à s’occuper de quelqu’un d’autre, ce qui lui apporte une satisfaction personnelle et une prise d’autonomie qui évolue en grandissant aux cotés de l’animal.

Avoir un animal lorsqu’on est enfant favorise également le respect des autres. Il faut que l’enfant comprenne qu’un animal n’est pas un jouet et qu’il doit respecter ses envies. L’animal est honnête, s’il n’a pas envie de quelque chose il le fera comprendre à son petit maître.

Premiers tests et décision finale

Votre réponse est positive

Vous avez fait le point sur les avantages, les inconvénients, vos finances, l’espace dont vous disposez à la maison, les éventuelles allergies… et la réponse est positive ? Quelle bonne nouvelle ! Il ne vous reste plus qu’à choisir l’animal de compagnie que vous serez le plus à même d’adopter. Nous vous souhaitons de beaux moments en famille avec votre petit animal !

Vous hésitez…

Après tout… vous aussi appréciez les animaux ! Vous vous sentez presque prêt(s) à franchir le cap mais quelque chose vous freine ? Avant de vous lancer pleinement dans cette belle aventure, pourquoi ne pas accueillir un animal chez vous durant quelques jours  ? Le départ en vacances d’un proche qui vit avec un animal peut être une bonne opportunité pour effectuer un premier test. Vous pouvez alors proposer à cette personne de garder son animal durant son absence.

En cas d’hésitation, vous pouvez également opter pour un animal dont il est facile de s’occuper (un poisson par exemple), avant d’adopter un animal qui sera très dépendant de vous, comme un chien ou un chat.

Votre réponse est non

Vous n’êtes pas prêt à adopter un animal ? Personne ne vous jette la pierre. Il est préférable d’être cohérent avec vos envies et vos moyens, et d’éviter ainsi un potentiel abandon d’animal. Prenez le temps d’expliquer votre choix à votre enfant car, s’il s’agissait bien d’un désir profond, il aura besoin de soutien et de communication pour comprendre votre décision et l’accepter.

Un bon compromis  : pourquoi ne pas devenir bénévole avec votre enfant dans une association qui s’occupe d’animaux ? Cela vous permet de passer de bons moments en famille tout en effectuant une bonne action.

La Croix-Rouge suisse accompagne les personnes dans leur rôle de parent. Vous avez besoin de conseils pour faire face à une situation particulière avec votre enfant ? Venez rencontrer nos professionnels de la petite enfance au travers de nos formations ! www.redcross-edu.ch.