Enfant ou adolescent isolé : comment l’aider ?

Il n’est pas facile en tant que parent de voir son enfant ou adolescent s’isoler et se replier sur lui-même. Réagissez sans lui mettre la pression, avec douceur et amour, en essayant de comprendre la raison de son comportement.

ado isolé

Pourquoi votre enfant ou adolescent s’isole-t-il ?

Votre enfant a du mal à se faire des amis ? Il n’aime pas jouer avec les autres ? Il est très timide ? Ou il est tout simplement solitaire ?

Votre enfant a du mal à se faire des amis ? Il n’aime pas jouer avec les autres ? Il est très timide ? Ou il est tout simplement solitaire ?

A-t-il vécu un événement choquant ou traumatisant ?

Ecoutez les préoccupations de votre enfant, encouragez-le à exprimer ce qu’il ressent. Pour l’aider de la meilleure façon, il s’agira tout d’abord de comprendre pourquoi il s’isole.

Quelles solutions pour aider votre enfant à sortir de son isolement ?

Si l’isolement de votre enfant ou adolescent perdure, et surtout s’il témoigne d’un changement brutal de comportement, ne tardez pas à essayer de l’aider. Quelques pistes :

  • Favorisez les occasions qui lui permettront d’être entouré d’autres enfants ou ados de son âge. Il est important de lui apprendre à vivre en société dès son jeune âge.
  • Passez également du temps avec lui. Il a besoin de se sentir aimé, et cela commence au sein d’un foyer calme et paisible.
  • Ne focalisez pas tout sur son isolement et ne lui collez pas une étiquette. En revanche, parlez de choses positives, et valorisez-le pour ses talents et compétences dès que vous en avez l’occasion afin de l’aider à développer une bonne confiance en lui.
  • Permettez-lui de s’isoler s’il en a besoin, dans un espace prévu à cet effet. Il ne s’agit pas ne l’obliger à passer chaque minute de la journée en contact avec d’autres.

C’est tout un équilibre à trouver pour permettre à votre enfant de s’épanouir et de nouer de belles relations sociales (ne pas le forcer au risque de générer un conflit plus important, ne pas le surprotéger non plus en l’isolant davantage…).

Votre enfant s’isole… et présente d’autres signes ?

Si son isolement s’accompagne d’autres signes tels qu’un sommeil agité ou un manque d’appétit, prenez conseil auprès de son médecin traitant et envisagez de lui faire suivre une thérapie adaptée. L’isolement et le sentiment de rejet, sans parler de tous les autres chamboulements qui s’opèrent pendant la puberté, peuvent être le signe d’une dépression.

D’autres symptômes peuvent indiquer que votre enfant est éventuellement précoce : facilités d’apprentissage et ennui à l’école, grande curiosité, perfectionnisme, hypersensibilité… Il est observateur et a un esprit critique développé ? Parlez-en également à votre médecin.

Maintenir la communication

L’isolement peut conduire à des troubles importants à l’âge adulte. Evitez d’isoler votre enfant socialement, car il a besoin d’être en connexion avec les autres pour apprendre, comprendre, et grandir. Attention aux conséquences des punitions qui isolent (telles que le coin).

De manière générale, un enfant ou adolescent peut s’isoler et se replier sur lui-même s’il se sent incompris, jugé ou maltraité. Pour ne pas qu’il développe une anxiété et une méfiance dans ses relations, il est donc très important de toujours essayer de dialoguer avec lui et de lui offrir un cadre de vie serein où il se sent en confiance.

Pour vous aider à bien accompagner votre enfant dans les différentes étapes de sa vie, la Croix-Rouge suisse propose divers types de cours : https://www.redcross-edu.ch/fr.