Comment calmer un enfant qui pleure ?

Un bébé ou un enfant ne pleure jamais pour rien. Nous allons voir dans cet article les raisons qui poussent votre enfant à se mettre en colère, pleurer ou pleurnicher, et surtout comment faire face à des crises qui peuvent paraître incontrôlables pour certains parents. En appliquant quelques méthodes simples, vous profiterez d’un environnement familial serein et bénéfique pour votre enfant.

Fillette en pleurs

Reconnaître les pleurs d’un bébé

Avant ses 12 mois, un bébé doit être rassuré au quotidien par ses parents, car il ne parvient pas encore à gérer ses émotions. Il faut alors décoder ses pleurs, qui représentent l’un de ses seuls moyens de communication: bébé a-t-il faim, est-il malade, a-t-il trop chaud ou trop froid…? Apprenez à reconnaître les pleurs de votre bébé pour le calmer facilement :

  • La faim: bébé pleure très peu de temps avant de pousser des cris réguliers et longs. Au même moment, bébé sort sa langue et tourne sa tête sur les côtés. Ses mains sont proches de sa bouche.
  • Le besoin d’être porté: bébé exprime son besoin de câlins en cherchant ses parents des yeux et en gazouillant. Il pousse de petits cris courts jusqu’à ce qu’on le prenne dans les bras.
  • Chaleur: une transpiration couplée à un halètement suivis de pleurs indiquent que bébé a trop chaud.
  • Froid: des extrémités du corps froides, des frissons et des pleurs importants caractérisent un bébé qui a trop froid.
  • Douleurs: les jambes sont relevées et le visage exprime la douleur. Bébé stoppe sa respiration entre deux gémissements et se remet à émettre des cris aigus et puissants.

Vous apprendrez rapidement à reconnaître les pleurs de votre bébé. Si vous le souhaitez, la Croix-Rouge suisse vous propose un catalogue de cours pour apprendre à vivre avec bébé dès ses premiers jours.

L’empathie est le meilleur moyen de calmer un enfant qui pleure.

Les pleurs chez l’enfant

Un enfant ne se sent vraiment en sécurité qu’avec sa mère, c’est pourquoi elle est souvent seule à devoir faire face à des pleurs et cris que l’enfant ne s’autoriserait pas avec d’autres personnes. Pleurer devant sa mère est un moyen pour l’enfant d’extérioriser les émotions qu’il n’arrive pas encore à gérer. Chez l’enfant, les tensions peuvent notamment provenir de stimulations anodines pour un adulte mais agressives pour lui (trop de bruit, de monde, de luminosité…). Ce n’est qu’à partir de ses 6 ans que l’enfant commence à maîtriser ses émotions.

Le plus fréquemment, l’enfant pleure parce qu’il est fatigué, malade, ignoré, frustré ou encore parce qu’il imite un autre enfant. Même si cela n’est pas toujours évident pour les parents, tentez de conserver votre calme pour donner le bon exemple à votre enfant. Quelle que soit la raison pour laquelle il pleure, votre enfant a besoin de votre attention. Ecoutez-le, rassurez-le. L’empathie est le moyen le plus rapide de le calmer. Parlez-lui et invitez-le à se confier et à exprimer clairement ce qui le gène en toute confiance. En vous mettant à sa hauteur, vous lui montrez que vous êtes prêt à lui accorder du temps. S’il est triste, prenez-le dans vos bras.

Enfant furieuse refusant d'écouter

Enfant en colère

Si votre enfant fait une crise, tentez de le calmer avec les conseils évoqués plus haut. Si cela ne fonctionne pas, allez tous les deux dans un endroit calme dans lequel il pourra pleurer autant qu’il le souhaite. Vous pourrez discuter avec lui dès qu’il sera plus calme. Ne cédez jamais durant une colère: il comprendra alors que c’est un bon moyen pour lui d’obtenir ce qu’il veut.

Si vous êtes très énervé également, confiez votre enfant à une personne de confiance et éloignez-vous un moment pour vous calmer. En étant vous-même en colère, vous ne parviendrez pas à communiquer avec votre enfant et n’obtiendrez aucune coopération de sa part.

Une fois calmé, expliquez-lui que son comportement n’est pas approprié. Les crises et pleurs ne sont pas un moyen de communication adéquat et ce type de réaction ne doit pas être reproduit. Invitez-le à exprimer sa demande calmement au moyen d’une phrase, puis faites-lui remarquer que son comportement est exemplaire et que vous appréciez cela.