Argent de poche: pourquoi, quand et combien?

L’argent de poche permet de donner un peu plus de liberté à votre enfant, et de lui apprendre la valeur des choses. Cela peut être une bonne option à envisager, tout en restant vigilant sur certains points.

argent de poche

Pourquoi donner de l’argent de poche?

Donner un petit peu d’argent de façon régulière à votre enfant lui permettra de:

  • gérer un budget,
  • faire des économies,
  • se faire plaisir et faire plaisir à ses proches,
  • gagner en autonomie,
  • définir des priorités et faire des choix.

Rien de tel que de se rendre compte de certaines réalités par soi-même et d’apprendre par l’expérience.

A partir de quel âge?

Avant de mettre en place l’argent de poche, attendez que votre enfant soit en âge de comprendre ce que l’argent représente (un minimum), et qu’il ait la capacité de compter et de faire des calculs simples. Vous pouvez d’ailleurs attendre que votre enfant réclame de l’argent de poche afin de discuter avec lui du cadre à poser. En attendant, vous pouvez lui donner une certaine somme lors des grandes occasions comme les vacances, car il aura alors l’opportunité d’apprendre à bien l’utiliser.

Quand lui donner sa pièce ou son billet?

Jusqu’à 10 ans, il vaut mieux définir un montant à donner à votre enfant chaque semaine, ce sera plus gérable pour lui. Il ne pourra de toute façon pas utiliser son argent tout seul car vous devrez l’accompagner chez le marchand de journaux ou autre. Mais par la suite, il pourra progressivement faire quelques achats sans vous. A l’adolescence, vous pouvez passer à un virement mensuel sur son compte bancaire pour lui donner encore plus d’autonomie.

Combien d’argent de poche donner à son enfant?

Pour que l’argent de poche reste un geste «symbolique», vous pouvez donner seulement une petite somme d’argent à votre enfant. Cela permettra de réellement lui inculquer la valeur de l’argent, le plaisir d’obtenir un objet désiré après avoir économisé pour se le payer, etc. Vous pouvez toutefois augmenter la somme à son anniversaire, ou lors des caps importants de sa scolarité.

Soyez réaliste par rapport à vos moyens, et ne promettez pas une somme trop importante par rapport à votre propre budget. Vous pouvez être transparent avec votre enfant et lui montrer quelle part de votre budget vous choisissez de lui confier pour qu’il apprenne à gérer son propre argent. Vous pouvez également en discuter au préalable avec lui pour définir un montant, en fonction de ses projets et achats.

Par ailleurs, certains parents privilégient une autre option. Ils donnent de l’argent de poche en échange d’un service rendu par leur enfant. Ainsi, ce dernier peut recevoir quelques pièces en échange de tâches ménagères régulières. Cela lui permet aussi de participer au fonctionnement de la maison et de réaliser les efforts que ses parents font au quotidien.

Les limites: à faire et à ne pas faire

Certaines dépenses ne relèvent pas de l’argent de poche: fournitures scolaires, activités, vêtements… Cela ne vous empêche pas d’encourager votre enfant à participer à certains frais, mais ce sera alors dans un but éducatif, et non pas par nécessité. Il est donc important de définir à quoi servira l’argent de poche, en particulier quelles sont les choses que vous souhaitez qu’il paye désormais avec son argent. Cela permettra d’ailleurs de définir le montant à lui octroyer.

Par ailleurs, contrôler les dépenses de votre enfant serait contre-productif. Il apprendra par lui-même que s’il dépense tout son argent en bonbons dès le premier jour, il ne lui restera plus rien pour «finir le mois»! Laissez-le prendre ses responsabilités et faire ses choix.

L’argent de poche ne devrait pas devenir une façon de faire du chantage auprès de votre enfant en le récompensant pour ses bonnes notes à l’école ou les tâches ménagères par exemple (vaisselle ou rangement de chambre) – à l’exception de services ou petits travaux qu’il pourra effectuer de manière exceptionnelle.

Une autre façon d’apprendre par l’expérience est de suivre nos cours spécialement conçus pour les jeunes (gestion des conflits, sauvetage, babysitting…). Ainsi vous ne manquerez pas d’idées pour que votre adolescent développe son potentiel!