Cet hiver, je lui apprends à skier !

Le plaisir des batailles de boules de neige, la sensation de se laisser glisser sur ses skis, la délectation d’une boisson chaude au coin du feu… Vous avez gardé de magnifiques souvenirs de vos vacances en montagne et avez décidé de partager ces moments avec votre enfant cet hiver. Amateurs et amatrices de ski, voici quelques astuces pour éviter le stress de dernière minute et les crises de larmes de votre enfant !

apprendre ski enfant

Première étape : la motivation !

Cela semble être une évidence, et pourtant nombreux sont les parents qui entraînent leurs enfants dans une activité qui ne leur plait qu’à moitié. Avant de commencer l’aventure, assurez-vous que votre enfant ait bien l’envie et la motivation de se lancer sur des pistes de ski. S’il préfère d’abord observer de loin les glissades des skieurs, donnez-lui cette liberté. Il vous affirmera bien vite qu’il a lui aussi envie d’essayer.

Seconde étape : l’équipement

Si votre enfant n’a jamais skié, veillez tout d’abord à lui choisir un équipement adéquat. Au moment de la réservation de vos vacances, choisissez une station de ski adaptée à l’accueil des petits. La découverte du ski peut démarrer dès 3 ans à condition d’être accompagné et de pratiquer dans un cadre aménagé et sécurisé.

Pour bien choisir ses skis, on conseille aux enfants de les poser debout devant eux. Un ski adapté à sa taille est un ski qui s’arrête au menton ou sous le nez.

Côté chaussures, choisissez des chaussures confortables pour habiller votre petit skieur. Elles ne doivent pas être trop petites et doivent lui permettre de bouger tous les orteils. Ne superposez pas les chaussettes, cela comprime le pied et l’empêche de bien ressentir les mouvements. Accordez de l’importance au confort et à la sécurité, mais invitez également votre enfant à choisir au moins un vêtement ou accessoire qu’il aura vraiment plaisir à porter sur les pistes.

Enfin, pensez à changer rapidement les vêtements et les chaussettes de votre enfant après sa séance de glisse. Cela évitera que l’humidité s’installe et qu’il ne prenne froid.

Troisième étape : anticiper pour prendre du plaisir

Prendre du plaisir et s’abandonner totalement à une activité est bien plus facile si l’on anticipe ses besoins. Ainsi, avant d’emmailloter votre enfant dans sa tenue de ski, nous vous conseillons de lui rappeler d’aller aux toilettes. Cette étape trop souvent oubliée reste indispensable pour ne pas gâcher le plaisir de votre enfant et éviter qu’il ne soit mal à l’aise lors de la séance. Lorsque la pratique du ski se fait en groupe, les enfants n’osent que très peu demander au moniteur s’ils peuvent faire un « arrêt pipi » en plein cours.

Vous emmenez vous-même votre enfant faire du ski ? Planifiez à l’avance votre parcours en prévoyant des pauses toilettes ou goûter. N’oubliez pas qu’un enfant a besoin de faire des pauses plus fréquentes qu’un adulte : ils n’ont pas encore votre endurance !

Enfin, soyez à l’heure au cours de ski. Hâter son enfant pour arriver à l’heure est le meilleur moyen de faire grandir son stress…

Quelques pistes pour commencer à skier

En l’absence d’un moniteur, vous serez chargé d’accompagner votre enfant sur les pistes pour la première fois. Habituellement, plus un enfant commence à skier tôt, moins il a conscience des éventuels dangers de ce sport et donc la peur n’est pas forcément au rendez-vous. Tant mieux !

Avant de s’élancer sur une piste adaptée aux débutants, invitez votre enfant à se familiariser avec son nouveau matériel. Demandez-lui de marcher «en canard» quelques minutes, en avant puis en arrière. Faites-le prendre conscience de la taille de ses skis, puis expliquez-lui les bases :

  • le ski droit permet d’aller à gauche, le ski gauche permet de se diriger vers la droite
  • pour freiner, il devra adopter une position presque assise, le buste orienté vers l’avant

Prenez le temps de répéter chaque mouvement ensemble, puis demandez-lui d’observer les autres skieurs un instant: il verra ainsi qu’il est entouré de skieurs confirmés mais aussi de skieurs débutants qui font des chutes. L’objectif est de lui faire prendre conscience qu’il a le droit à l’erreur et qu’il va très probablement chuter plus d’une fois. Il ne devra pas se décourager. Le second objectif est de lui expliquer que sur une piste, chacun est responsable de lui-même et des autres.

Ainsi, en cas de chute, et pour éviter des accidents graves, il est conseillé de se relever dès que possible en regardant toujours qui se trouve devant et derrière soi. L’entorse du genou est la blessure la plus courante chez les skieurs débutants : le meilleur moyen de l’éviter est d’apprendre à prendre les virages en douceur et, en cas de besoin, de tomber sur le flanc.

Bon à savoir : l’Alliance suisse des samaritains vous propose des formations aux premiers secours; apprenez à adopter les bons réflexes et gestes en cas d’accident ! Vous trouverez des informations complémentaires sur www.samaritains.ch

Ces quelques conseils très simples vous permettront de rassurer votre enfant et de le placer dans de bonnes dispositions pour démarrer la pratique du ski. La Croix-Rouge suisse vous souhaite de bonnes vacances ! Et surtout, n’oubliez pas les gants, la crème solaire et les lunettes !

Vanessa

A propos de Vanessa

Vanessa (29) agite sa plume sur le blog Redcross-edu pour la Croix-Rouge suisse et partage ses expériences avec passion. Des conseils concernant la garde d’enfants en passant par l’aide humanitaire et la santé, elle passe tout à la loupe.

Laisser une réponse

* Champs oligatoires