Comment aider votre enfant à dormir ?

A l’heure du coucher, votre enfant peut avoir des difficultés à s’endormir. La surexcitation et l’anxiété sont les causes les plus courantes. En tant que parents, apprenez à décoder les raisons qui empêchent votre enfant de tomber dans les bras de Morphée et testez nos conseils pour l’aider à passer une nuit reposante.

Enfant sous sa couette

Pourquoi met-il du temps à s’endormir?

L’anxiété influe sur le sommeil: votre enfant craint d’être séparé de vous mais ne vous le dit pas? Peut-être a-t-il passé une mauvaise journée mais n’ose pas vous en parler? Ses angoisses ne sont pas toujours visibles, c’est pourquoi passer du temps avec lui et communiquer restent les meilleurs moyens de comprendre votre enfant.

La peur du noir et des fantômes touche un grand nombre d’enfants en occident. Dans d’autres pays, notamment ceux où les parents et enfants dorment dans la même pièce, cette peur est pratiquement inexistante. Pourtant, elle est loin d’être irrationnelle et est même ancestrale, puisqu’elle provient d’une époque où les enfants étaient les proies faciles d’animaux qui partageaient leur environnement.

Les peurs et l’anxiété ne doivent pas être minimisées, au contraire, parlez-en longuement avec votre enfant pour l’aider à dédramatiser.

Par ailleurs, un enfant énervé ou excité rencontrera aussi des difficultés à trouver le sommeil: ainsi, les activités physiques et les jeux vidéo avant d’aller au lit sont à limiter.

L’anxiété est l’une des raisons principales qui empêchent les enfants de dormir.

Quelques astuces simples pour aider votre enfant à trouver le sommeil

Instaurez un rituel du coucher chaque soir à la même heure, en créant une ambiance calme et reposante: tamisez la lumière, prévoyez un verre d’eau à côté de son lit et parlez-lui avec une voix douce. Vous pouvez aussi passer de la musique calme. Consacrez un peu de temps à votre enfant (environ 15 minutes) avant de le laisser seul dans sa chambre. Voici quelques conseils à tester:

  • Votre enfant a sans doute besoin et envie de passer du temps avec vous après une longue journée. Le coucher est un moment privilégié durant lequel il pourra bénéficier de toute votre attention et se confier. Interrogez-le sur sa journée et ses sentiments. Amenez-le à vous raconter un maximum de choses et apprenez à déceler les petits tracas qui pourraient favoriser son anxiété (une remarque de la maîtresse, une dispute avec un camarade…).
  • Aidez-le à s’endormir en favorisant la relaxation mentale. L’imagination des enfants est débordante et il faut en profiter pour la stimuler: proposez par exemple à votre enfant d’imaginer un héros, un lieu ou quelque chose de rassurant qui l’aidera à ne plus penser aux monstres cachés sous le lit. En outre, il parviendra plus rapidement à s’endormir s’il se concentre sur une seule chose.
  • Le massage de la tête est peu répandu mais il offre d’excellents résultats. Massez doucement les tempes de votre enfant en remontant sur le front. Effectuez ensuite de petits mouvements sur le haut de la tête, puis à l’arrière. Commencez le massage par des caresses puis appuyez un peu plus fort après quelques minutes, tout en restant très doux.

Au moment de quitter la chambre, si votre enfant vous retient, restez calme mais ferme et ne revenez pas sur vos pas. Expliquez-lui qu’il n’a rien à craindre et que vous êtes dans la pièce d’à côté. Si besoin, installez une veilleuse pour l’aider à s’endormir.

Si vous avez besoin de plus de conseils, la Croix-Rouge suisse accompagne les parents et leurs enfants dans leur quotidien à travers des cours sur des thématiques variées.