La sieste de bébé: pourquoi, quand et comment ?

Conseils sieste bébé

Pourquoi la sieste est-elle nécessaire chez les enfants en bas âge ?

Le sommeil contribue au développement de l’enfant. Lorsqu’il est endormi, un bébé continue d’évoluer sur les plans intellectuel et physiologique. C’est notamment le moment pour son cerveau de travailler sur la mémorisation et la gestion des informations, et pour son système nerveux central de se développer. Il s’agit aussi du moment durant lequel l’hormone de croissance est sécrétée, le corps combat les virus et les éventuelles blessures.

La sieste permet également aux bébés de se reposer car, lors des premières années, les découvertes et apprentissages sont nombreux et très fatigants. L’enfant a, en effet, besoin de se reposer mentalement et physiquement après quelques heures passées à découvrir son environnement et à bouger. Le seul fait de s’allonger contribue à une meilleure circulation sanguine et à la décontraction des muscles.

En outre, la sieste est un moment de calme durant lequel l’enfant évacue le stress et les tensions. Grâce à elle, il est bien moins irritable et énervé le soir et, la nuit, son sommeil gagne en qualité.

A quel moment bébé doit-il faire la sieste?

Les premiers mois de sa vie, un bébé dort entre 15 et 20 heures, par périodes de 4 heures environ. Il ne se réveille pratiquement que lorsqu’il a faim.

De 4 mois à 5 ans, la sieste s’impose naturellement à l’enfant, à raison de :

  • 3 à 4 siestes par jour selon les besoins, chez les bébés de 4 à 6 mois
  • 2 à 3 siestes pour les bébés âgés de 6 à 10 mois
  • 1 à 2 siestes chez les enfants de 10 à 18 mois
  • 1 sieste en début d’après-midi pour les enfants de 1 an et demi à 4 ans
  • 1 sieste ponctuelle recommandée aux enfants de 4 à 6 ans

La durée moyenne d’une sieste est de 1 heure à 1 heure 30 minutes. Il est conseillé d’éviter les siestes trop longues chez les bébés de plus de 9 mois, afin de ne pas impacter l’endormissement du soir.

Chaque bébé est unique : les besoins en sieste varient donc d’un enfant à un autre. Dans tous les cas, veillez à ne jamais réveiller un bébé qui dort, même s’il est l’heure pour lui de manger ou d’être changé.

Les clés d’un bon sommeil

Les premiers mois de sa vie, un nourrisson ne parvient pas à différencier le jour de la nuit. Vous pouvez donc laisser les volets ouverts et ne pas chercher à éviter de faire du bruit lorsqu’il dort en journée. C’est ainsi qu’il s’habituera petit à petit au jour et à la nuit, et prendra le rythme des adultes au fur et à mesure.

Veillez le plus souvent possible à faire dormir bébé dans un environnement qui lui est familier: dans sa chambre, dans son lit, avec ses doudous… Avant une sieste, il est également conseillé de favoriser le calme, donc de remettre à plus tard les discussions, jeux et le changement de couche.

S’il a du mal à s’endormir, c’est qu’il est peut-être perturbé ou trop fatigué. Restez près de lui mais laissez-le trouver son sommeil. Vous pouvez par exemple faire des caresses sur sa tête pour l’aider à se calmer, ou mettre en route son mobile.

Il arrive que les enfants un peu plus âgés refusent de dormir. Ne les forcez pas, cela pourrait les braquer définitivement contre la sieste et impacter leur sommeil lorsqu’ils seront adultes. Vous pouvez néanmoins inviter l’enfant à participer à une activité calme, par exemple après le déjeuner. Puzzle, musique douce, lecture, dessin… Vous pouvez également lui proposer de s’allonger un moment sans pour autant dormir. Lorsqu’un enfant manifeste une envie de dormir de plus en plus tardive au cours de l’après-midi, c’est qu’il est temps de supprimer la sieste.